Axe 1. Les débats idéologiques et théoriques de la participation politique en ligne

Dès les années 1980, les technologies des l’information et de la communication donnent lieu à pléthore de discours de la part d’une variété d’acteurs politiques, oscillant généralement entre bénéfices économiques et revitalisation démocratique espérés à travers divers types de réalisations ou expérimentations, lesquelles font l’objet de très nombreux travaux reposant sur diverses approches théoriques.
Au regard du développement actuel des réseaux numériques, de leur appropriation croissante par la population, et de leur reconnaissance institutionnelle à travers l’élaboration de politiques publiques spécifiques, cet axe interroge les idéologies et les normes qui sous-tendent de telles initiatives, ainsi que les débats et modèles théoriques construits dans la perspective de leur analyse.

Présidente : Caroline OLLIVIER-YANIV (Université Paris Est Créteil, France)

Intervenants :
Romain BADOUARD (Centre de Sociologie de l’Innovation/Mines ParisTech, France) : En quoi les technologies du web sont politiques ?

Lire le résumé.
Télécharger le texte.
Télécharger la présentation.

Ewa KRZATALA-JAWORSKA (CRPS, Paris 1, France) : Faut-il (vraiment) définir la participation en ligne ? 

Lire le résumé.

Félix TREGUER (Centre de recherche historique (CHR-CNRS), EHESS., Paris, France) : La citoyenneté insurrectionnelle sur Internet face à la démocratie représentative :? contestation, résistance, désobéissance.

Lire le résumé.
Télécharger le texte.
Télécharger la présentation.

François ALLARD (CELSA, Université Paris-Sorbonne, France) : De la « démocratie électronique » à la « transparence numérique » ?

Lire le résumé.

Discutant : Loïc BLONDIAUX (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, France)