Programme de la journée d’étude du 26 juin 2002 sur « la démocratie électronique locale »

Ministère de la Recherche
Carré des Sciences
Amphi Stourdzé

1, rue Descartes- 75005 Paris
Entrée par le 25, rue de la Montagne Sainte Geneviève

1. 9H – 9H30 : Accueil

2. 9H30 – 10H : Présentation de la journée par Gérard Loiseau et Stéphanie Wojcik

3. 10H – 11H30 : « Les registres électroniques de participation politique dans le contexte de la démocratie municipale »

Président de séance : Dominique BOULLIER, Université de Compiègne
Conférencier : Loïc BLONDIAUX, Université Paris 1 : « Démocratie participative locale : les leçons des dispositifs classiques »
Conférencier : Gérard LOISEAU, CERTOP/CNRS: « Dix ans (1990-2000) de lecture des dispositifs numériques de participation politique locale »
Discutant : Nicolas PELISSIER, Université de Nice

4. 11H45 – 12H15 :
– Présentation du projet de numéro de la revue Sciences de la Société sur « la démocratie électronique locale »
– Présentation des fiches de recherche reçues sur la « démocratie électronique »
Intervenants : Robert BOURE, Université Toulouse 3
Stéphanie WOJCIK, Université Toulouse 1

5. 12H15 – 14H00 : Déjeuner libre

6. 14H15 – 16H : « Les formes de la communication politique électronique locale »

Président de séance : Jacques GERSTLE, Université Paris 1
Conférencière : Isabelle PAILLIART, Université de Grenoble 3 : « Petite généalogie de la communication électronique locale »
Conférencier : Rémi LEFEBVRE, Université de Lille 2 : « Les balbutiements de la cyberdemocracy électorale. Le cas de Lille et des municipales 2001 »
Discutant : François FREBY, Université d’Artois

7. 16H15 – 18H : Séance sur « Le vote électronique dans les collectivités locales »

Président de séance : André VITALIS, Université Bordeaux 3
Conférencier : François VERNAY, France Télécom : « E-POLL : une expérimentation de bureaux de vote électronique en réseau »
Conférencier : Thierry VEDEL, CEVIPOF-CNRS : « Le vote électronique et la démocratie locale: solution ou problème ? »
Discutante : Laurence MONNOYER, Université de Compiègne

Comments are closed.