« Les organisations politiques dans la démocratie numérique » séminaire COMPOL/CEDITEC/DEL

La prochaine séance du séminaire du groupe COMPOL de l’AFSP portera sur « Les organisations politiques dans la démocratie numérique ».

3 mars 2016, de 14h à 17h à l’Université Paris-Est Créteil
en partenariat avec le CEDITEC et le réseau DEL-Démocratie électronique.

Animation : Fabienne Greffet, Maître de conférences en science politique à l’université de Lorraine et Caroline Ollivier-Yaniv, Professeure en sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris-Est Créteil

14h « Les stratégies électorales numériques au Québec et en France » par Thierry Giasson, professeur de science politique à l’Université Laval (Québec)

Les élections présidentielle française et législative québécoise de 2012 ont toutes deux marqué un tournant dans la place qu’occupent les plateformes numériques, en particuliers les médias sociaux, dans les stratégies de communication électorales des partis politiques au sein de ces deux États. À l’instar d’autres recherches menées sur cette question dans des contextes anglo-saxons (Jackson & Lilleker 2009; Vaccari 2010; Gibson 2012 Chadwick 2013; Bor 2013), cette communication présente les données d’une analyse inédite sur deux contextes nationaux francophones réalisée dans le cadre du projet enpolitique.com. Par le biais d’entretiens de recherche menés auprès de 37 stratèges québécois et français, l’analyse révèlent les objectifs stratégiques poursuivis par les organisations de campagne des six principaux candidats à la présidentielle française et des cinq partis politiques des législatives québécoises. Bien que ces entretiens montrent des priorités stratégiques distinctes selon les contextes nationaux, l’idéologie politique des formations et le fait d’être au pouvoir ou dans l’opposition, les données agrégées révèlent que les organisations politiques partagent, dans leurs recours aux plateformes numériques en période électorale, une préoccupation pour la communication leurs messages de campagne aux internautes. Les élections, qu’elles s’expriment en ligne ou hors ligne, demeurent donc des campagnes de communication.

15h30 « Pirater la politique : la politique «autrement» à l’aune du parti pirate français » par Arthur Renault, doctorant en science politique à l’Université de Rennes

Cette communication propose d’aborder le cas du parti pirate français. Nous décrivons comment cette organisation partisane, qui a la particularité de s’appuyer sur la cyberculture pour définir sa démarche politique, tente de transgresser les règles du jeu politique. Nous montrons tout d’abord que l’identité politique pirate s’est structurée à partir d’une matrice idéelle protéiforme, puis que l’utilisation d’outils dialogiques et participatifs a créé les conditions d’un engagement hybride mêlant un militantisme en ligne combiné à un militantisme hors ligne. Enfin, nous montrons les limites liées à l’utilisation de l’informatique connectée ainsi que la tentative d’intervention dans le jeu politique du parti pirate par l’intermédiaire de la campagne des élections législatives de juin 2012.

Lieu :
Mail des Mèches, Bâtiment des sciences économiques
Salle Keynes (2ème étage)
61, avenue du Général de Gaulle 94000 Créteil
Métro : Créteil Université (ligne 8)

Télécharger l’affiche au format PDF.

Les commentaires sont fermés.